Bienvenue ^^ Sawadee khrap !

>

Je vous souhaite la bienvenue sur cet espace, prenez plaisir à regarder les articles, images, vidéos et si vous aimez ... et bien partagez :)

Khop Khun Khrap ^^

Et si vous êtes intéressés (ées) par l'issan ou la thailande en général venez vous inscrire sur le Forum de discussion :

http://www.issan-en-thailande.com/

la page FB :

https://www.facebook.com/Issan.en.Thailande




jeudi 31 décembre 2015

A propos des Éléphants... ce que l'on cache aux touristes !





Faut-il ou pas... faire une  promenade à dos d’Éléphant ?





Pour satisfaire la demande touristique (mais ce n’est pas la seule raison), tous ces éléphants ont dû être dressés. Mais apprivoiser une telle force de la nature et un être aussi intelligent n’est pas chose facile… La solution trouvée par les locaux est la violence, ou pour être précis, la torture.
Mais comment font-ils ?
Les éléphants sont pris en main par des mahouts (des dresseurs) dès le plus jeune âge (2-3 ans). La demande d’éléphanteaux est forte et la capture en milieu sauvage bien qu’illégale est très répandue. On anesthésie les éléphanteaux dans la nature et on chasse/tue tout éléphant qui voudrait venir le secourir. On estime que 4 éléphants adultes sont tués en moyenne pour chaque bébé attrapé. Ces éléphanteaux une fois capturés doivent être domestiqués et donc subir un rituel connu sous le nom de « phajaan« .
Qu’est ce que le phajaan ?
C’est « broyer » l’éléphant. 
L’origine du phajaan vient de la croyance ancestrale que l’on peut séparer l’esprit d’un éléphant de son corps afin qu’il perde ses réflexes et son instinct naturel sauvage et être complètement sous le contrôle de l’homme. Cette pratique n’est rien d’autre que de la torture poussée jusqu’au point où l’éléphant accepterait n’importe quoi pour ne plus revivre ce moment traumatisant. On instaure dans leurs mémoires une peur irréversible de l’homme.

Source image et Texte : http://www.sethetlise.com/
Suite de l'article : http://www.sethetlise.com/


Les dresseurs utilisent pour cela un outil spécialisé...
qui ressemblent un peu à un piolet, appelé le "goad".




ATTENTION :   ÂMES SENSIBLES S'ABSTENIR

















mardi 15 décembre 2015

Musée National de Bangkok rénové !

Le Musée National de Bangkok vient d’être récemment rénové. Nouveau design, éclairage modernisé avec style, descriptions concises bilingues et scénographie élégante des collections dans un espace plus vaste mettant en évidence la beauté unique de chaque objet… Le vieux musée de 128 ans s’offre une nouvelle jeunesse. 


Chaque artefact, des statues de Bouddha aux pièces archéologiques, est présenté séparément sur une plate-forme surélevée.
Ce projet, qui est le pionnier de la politique « musée vivant » du ministère de la Culture, a impliqué en premier la restauration de la Salle du Trône Sivamokhaphiman, le bâtiment de façade, qui a longtemps servi de hall d’exposition de l'histoire thaïlandaise.




La Salle du Trône Sivamokhaphiman a été construite en 1782 par le vice-roi et frère cadet du Roi Rama I. En 1885, elle a été abandonnée avant d’être transformée en Musée Royal en 1887 sous le règne du Roi Rama V. Sous le règne du Roi Rama VII , elle abrite la Bibliothèque Vajirayan et le Musée National de Bangkok. En 1967, cette partie du musée est transformée en salle d'exposition consacrée à la préhistoire. En 1982, baptisée National Museum History of Thailand (Musée national d'Histoire de la Thaïlande), elle est séparée en plusieurs salles d’exposition illustrant les différentes périodes historiques du pays. 





source : http://www.tourismethaifr.com/News/Actualites.tpl

mercredi 16 septembre 2015

L’art du Nuad Thaï, massage thérapeutique






Le Nuad Thaï ou massage thaï traditionnel est l’une des pratiques anciennes de guérison. Depuis des siècles, il a intégré le mode de vie traditionnel des Thaïlandais qui profitent de ses bienfaits. Prodigué mutuellement au sein des maisons il permettait aux membres de la famille de se détendre après une longue journée de travail dans les champs et ceux qui avaient besoin de traiter des symptômes plus complexes pouvaient faire appel aux guérisseurs de leurs communautés pour un massage thérapeutique. 


(source image : tourismethaifr.com )



Il existe deux types de Nuad Thaï. Le premier, dit « de santé », est aujourd’hui largement proposé dans les spas et les centres de bien-être des hôtels et resorts du monde entier. Il sert à relaxer mais aussi à soulager les courbatures et tensions musculaires. Le second, le Nuad Thaï thérapeutique, guérit ou traite des symptômes complexes et certaines maladies. Il a été prouvé qu’il était efficace non seulement pour les troubles musculo-squelettiques tels que les syndromes de douleur myofasciale comme la céphalée de tension, mais aussi pour d’autres problèmes comme l’insomnie ou une menstruation anormale. Il peut être utilisé seul ou combiné avec des plantes médicinales ou d'autres traitements.



(source image : google image)



La théorie du massage traditionnel médical repose sur le principe que le corps humain est composé de 4 éléments : la Terre, l’Eau, l’Air et le Feu. Un individu sera sain si ces 4 éléments sont équilibrés et harmonieux. En revanche, tout déséquilibre serait cause de maladie. Le Nuad Thaï peut maintenir ou rétablir cet équilibre en réajustant ces quatre éléments, en particulier l’Air qui représente le mouvement et le flux d'énergie.
Selon les textes de médecine traditionnelle thaï, l’Air est censé circuler le long du « sen », les 72 000 lignes d’énergie réparties dans le corps humain. Parmi elles, 10 sont des lignes majeures baptisées « Sen Prathan Sib », principaux chemins suivis par les masseurs thérapeutes thaïlandais pour obtenir les effets désirés.







L'efficacité du Nuad Thaï a été constatée et bien documentée pour traiter les troubles musculo-squelettiques dont les douleurs musculaires et articulaires, les spasmes musculaires, les troubles neuropathiques et la paralysie.
Depuis 1920, il fait partie officiellement de la médecine traditionnelle thaïe, considéré comme une pratique de bien-être et de santé complémentaire à la médecine moderne.
Son utilisation à des fins thérapeutiques ou de réadaptation est maintenant couverte par le Programme national de sécurité de la santé en Thaïlande.



vendredi 14 août 2015

La cuisine thaï, savoureuse Thainess



La nourriture occupe une place de choix dans la culture thaïlandaise. Elle participe à toutes les fêtes, est le centre de bien des conversations et se déguste aussi bien dans une cantine de rue que confortablement installé à une table réputée.

Appréciée dans le monde entier et même citée par certains comme la meilleure d’Asie, la cuisine thaï se parfume d’épices et de plantes aromatiques. Goûteuse et olfactive, elle est aussi extrêmement visuelle en mode « royale », richement décorée de fruits et de légumes sculptés. 



Bien que la cuisine thaï soit dominée par le riz, elle propose un grand choix de plats délicieux. Poissons, viandes et légumes sont relevés par des sauces aromatisées et épicées. Le plat national thaï est le curry au bœuf, au poulet ou au porc. Les soupes de nouilles de riz aux légumes et au porc, que l’on peut déguster à toute heure et partout, sont également réputées. Un bon plat thaï doit comporter quatre saveurs. L’acidité (citron ou bergamote) ; le pimenté (piment ou curry) ; le salé (sauce de poisson) et le sucré (ajout d’une cuillère de sucre lors de la cuisson). Les épices et les plantes aromatiques sont indispensables et caractérisent la cuisine thaï.




On emploie le plus souvent des piments, de l’ail, du basilic, de la citronnelle, du gingembre, de la coriandre et du lait de coco. Les repas s’achèvent généralement par des « khanoms », des douceurs à base de riz, de crèmes ou de gelées, ou par des fruits frais dont la Thaïlande possède une très large variété.






Héritées du passé, les combinaisons de saveurs thaïlandaises livrent bien des spécialités selon les régions visitées, des recettes identitaires transmises de génération en génération au fil du temps et précieusement conservées. 




Profitez des petits et grands restaurants mais n’hésitez pas à tester les petites cuisines de rues, celles installées sur les marchés ainsi que les échoppes locales pour vous régaler dans une atmosphère bon enfant chargée d’effluves alléchantes.




Et si vous aimez cuisiner, participez à l’un des nombreux ateliers culinaires dispensés par des écoles, des restaurants ou des hôtels à travers tout le pays. 





jeudi 18 juin 2015

« Joyau caché » du Nord-Est : Loei !


Pour de belles expériences « Thaïness », l’Office National du Tourisme de Thaïlande vous recommande des provinces baptisées les « 12 joyaux cachés », en raison de leur histoire, leur culture et leur mode de vie uniques. 


C’est Loei que nous vous présentons, au nord-est du pays, à quelques 500 km de Bangkok aux confins de l’I-San. 

Cette vaste province s’étale sur 11 500 km2 bordés au nord par le Mékong qui marque la frontière avec le Laos. Surnommée « la mer de montagnes », elle jouit d’un climat tempéré (parfois même très frais) et déploie de splendides paysages dessinés de sommets brumeux, de vertes forêts et de vallées fertiles. Sa nature généreuse est protégée par des parcs nationaux riches en faune et en flore, terrains parfaits de randonnées et de trekkings. Composée de diverses communautés ethniques, la population de Loei a conservé un mode de vie traditionnel. Son patrimoine culturel mélange bouddhisme thaïlandais et croyances animistes de l’ancien royaume laotien de Lan Chang. 



De charmants villages émaillent la région comme Ban Na Or aux maisons plusieurs fois centenaires magnifiquement conservées ou Tha Li, séparé du Laos par la rivière Huang. Chiang Khan, minuscule bourgade sur les bords du Mékong n’aligne que des maisons en bois. Le séjour y est paisible, rythmé par les offrandes de riz faites aux moines tôt le matin, l’atmosphère des échoppes, la découverte du Wat Si Khun Meuang et les promenades au bord de l’eau au coucher du soleil. 



La ville de Phu Rua est encadrée d’un côté par la montagne du même nom classée Parc national, et de l’autre par les monts du Parc national Phu Luang. Ce district est un fief d’horticulture et fournit le pays en fleurs de toutes sortes, orchidées, anthuriums, roses… Son centre de recherche agricole développe même des essences rares comme les violettes africaines et suit l’installation d’exploitations (fraises, noix de macadamia, poiriers… et même vignes). 



La ville de Dan Sai est nichée dans une vallée irriguée par la rivière Mun. Sa population cultive la terre et de fortes croyances animistes comme en témoigne la fête haute en couleurs de Phi Ta Khon qui se tient chaque année en juin. Si vous n’avez pas la chance d’assister à ce festival, un joli musée lui est dédié et raconte son histoire. 



Aux environs de Dan Sai, deux superbes temples méritent une visite. Au nord, le village de Ban Na Phung abrite le Wat Pho Chai et ses peintures murales de toute beauté, classé monument national de grande importance. 



A Ban Na Wiang se trouve le Wat Phra That Sri Song Rak, érigé en 1560 par les rois d’Ayutthaya et du Lang Chang pour symboliser l’amitié unissant leurs royaumes. Ces lieux auraient, dit-on, le pouvoir de renforcer les liens amoureux…













lundi 15 juin 2015

Zoom sur la province de Loei

LOEI

En raison des caractéristiques géographiques et climatiques, le paysage naturel est exceptionnel ; de magnifiques parcs nationaux où la nature est préservée jalonnent la région et attirent de nombreux touristes.




Située à l'ouest de Udon Thani et de Nong Khai, Loei est particulièrement pittoresque. Formant une frontière entre les régions du nord et du nord-est, Loei est l'une des provinces typiques de la région d'Isan.

C'est une région montagneuse aux fortes variations climatiques ; en effet, les températures sont très chaudes en été et plus fraîches, voire froides, en hiver. Loei et Nong Khai sont délimitées au nord par le fleuve Mékong.

En raison des caractéristiques géographiques et climatiques, le paysage naturel est exceptionnel ; de magnifiques parcs nationaux où la nature est préservée jalonnent la région et attirent de nombreux touristes.

D'un point de vue culturel, Loei mélange des influences du nord et du nord-est. L'éloignement de la ville a permis de préserver en grande partie les différents modes de vie traditionnels.

Loei couvre une superficie d'environ 11 426 km2, et cette capitale provinciale se trouve à 520 km de Bangkok.

CENTRES D'INTÉRÊT EN VILLE

La ville de Loei présente des attraits limités pour les voyageurs. Pourtant, le Sanctuaire de Chao Pho Kut Pong, proche du Pilier de la Cité, et le Parc public de Chaloem Phra Kiat, situé près du fleuve Loei, sont des lieux populaires de culte et de détente donnant un aperçu de la vie locale.

CENTRES D'INTÉRÊT EN DEHORS DE LA VILLE
 CHIANG KHAN

Située sur les rives du Mékong à 48 km au nord de Loei, Chiang Khan est une agréable petite ville qui tire ses charmes de sa situation au bord du fleuve. Parmi les centres d'intérêt, deux temples sont particulièrement intéressants à visiter : Wat Si Khun Mueang, doté d'une chapelle caractéristique du style du nord de la Thaïlande et de peintures murales, et Wat Tha Khaek, un ancien temple sur la rive du Mékong abritant trois statues de Bouddha en granite.

Découvrez également Kaeng Khut Khu, un îlot au milieu du Mékong particulièrement pittoresque lorsque le niveau du fleuve est bas, du mois de février au mois de mai.


LE PARC NATIONAL DE PHU KRADUENG

Situé à environ 70 km au sud-est de Loei sur la route Loei-Khon Kaen, le parc de Phu Kradueng est l'un des principaux centres d'intérêt de la région. 



Le point culminant de la région s'élève à 1325 mètres et le parc s'étend autour d'une montagne en forme de cloche surmontée d'un grand plateau.

Avec sa forêt de pins croissant dans un climat tempéré, ses vertes prairies, sa grande variété de fleurs sauvages et ses nombreuses cascades, les randonneurs y trouveront leur bonheur.

Ouvert d'octobre à mai, le parc est cependant fermé pendant la saison des pluies pour préserver la faune et la flore.


SUAN HIN PHA NGAM

Située au sud de Loei, près de la route nº201 (Loei - Phu Kradueng), à 20 km de King Amphoe Nong Hin, cette montagne calcaire s'est érodée au fil du temps pour donner forme à un paysage magnifique.

Un chemin serpente à travers les rochers et conduit à deux cascades, Namtok Suan Hom et Namtok Phiang Din.


 LE PARC NATIONAL DE PHU RUEA

S'élevant à plus de 1365 mètres au dessus du niveau de la mer, cette autre montagne pittoresque possède un sommet recouvert d'une forêt de pins. 



Parmi les autres centres d'intérêt du parc, vous apprécierez les vues panoramiques, les cascades, les jardins de rochers, les grottes, les espaces de détente ainsi que les vignobles du Château de Loei.

Phu Ruea se situe à 60 km à l'ouest de Loei, le long de la route nº203. Pour plus d'informations, contactez le Département des Parcs nationaux, de la conservation de la faune et de la flore.
Tél. : 0 2562 0760

PHRATHAT SI SONG RAK


Dans l'Amphoe Dan Sai, sur la rive du fleuve Man, à 83 km de Loei, ce chedi fut construit en 1560 pour abriter les reliques sacrées de Bouddha.

Le chedi se distingue par son architecture de style Lao, et fut érigé en témoignage de l'amitié entre Ayutthaya et le Royaume laotien de Vientiane


LA RÉSERVE NATURELLE DE PHU LUANG
Couvrant une superficie de 897 km2, ce plateau recouvert d'une végétation luxuriante dispose d'un climat frais toute l'année.

Certaines parties du parc sont ouvertes aux visiteurs qui peuvent ainsi suivre un sentier long de 6 km traversant une forêt de pins, des champs, et des prairies recouvertes de fleurs le long d'un plateau rocheux.

La meilleure période pour y faire des randonnées se situe d'octobre à mai. Les visiteurs doivent être accompagnés d'un guide officiel.

Il est recommandé de prendre contact avec le Département des Parcs nationaux, de la conservation de la faune et de la flore.
Tél. : 0 2562 0760

 WAT PHO CHAI

Situé à Ban Na Phueng, dans l'Amphoe Na Haeo, ce temple abrite une statue de Phra Chao Ong Saen (également connue sous le nom de statue de Fon Saen Ha) qui, d'après les croyances, garantit des niveaux de pluie suffisants. La chapelle, vieille de 400 ans, mérite également le détour ; son intérieur est orné de fresques illustrant la vie de Bouddha.

NAMTOK TAT HUANG

Connues également sous le nom de Namtok Thai-Lao, ces immenses cascades se trouvent à 10 km de la route Na Haeo - Rom Klao en direction de Bo Mueang Noi.

Les chutes d'eau prennent naissance dans le fleuve Hueang, un affluent du Mékong, et se cachent dans une dense forêt tropicale.

PHRATHAT SATCHA

Ce chedi de style laotien d'une hauteur de 33 mètres se situe à quelques kilomètres du marché Tha Li. L'Amphoe Tha Li est d'ailleurs l'un des plus beaux sites de Loei.


ÉVÉNEMENTS PARTICULIERS

 LA FOIRE DE DOK FAI BAN MAKHAM WAN MUEANG LOEI
La Foire a lieu chaque année devant l'Hôtel de la province à
l'occasion du Nouvel An chinois (généralement en janvier/février) et s'accompagne d'un défilé coloré qui met à l'honneur les produits locaux en coton

LE FESTIVAL DE PHI TA KHON

Célébré en juin dans l'Amphoe Dan Sai, ce festival est l'un des événements annuels les plus
étonnants de la région d'Isan.

En effet, une cérémonie des mérites, un sermon et un défilé en l'honneur de Phra Uppakhut, une
statue de Bouddha qui a le pouvoir de faire venir la pluie, ont lieu durant ce festival.

Toutefois, le moment le plus amusant du festival a lieu lors des spectacles où les jeunes gens, parés
de masques colorés de fantômes, mettent en scène une légende locale et s'amusent à faire des farces.


 LA FOIRE DU NOUVEL AN DE DOK MAI MUEANG NAO

La Foire se déroule du 30 décembre au 2 janvier dans l'Amphoe Phu Ruea.

Cette manifestation est le cadre de spectacles majestueux ; des échoppes vendent également des plantes décoratives, des fleurs et des produits agricoles.


COMMENT S'Y RENDRE

 EN AVION

Thai Airways et Air Asia desservent la ville de Udon Thani au départ de Bangkok.

Vous devrez ensuite poursuivre votre voyage en bus jusqu'à Loei.

- Thai Airways
Tél. : 0 2280 0060, 0 2628 2000 ou composer le nº1566 pour obtenir des informations
Site Web : www.thaiairways.com
- Air Asia 
Tél. : 0 2515 9999
Site Web : www.airasia.com


EN TRAIN

Il n'existe pas de liaison ferroviaire directe entre Bangkok et Loei. Vous pouvez prendre un train de la gare de Hua Lamphong de Bangkok à destination de Khon Kaen puis continuer votre voyage en bus jusqu'à Loei.

Tél. : 0 2220 4334, 0 2223 7010, 0 2223 7020 ou composer le nº1690 pour obtenir des informations

 EN BUS

Des bus partent tous les jours du Terminal Mochit 2 de Bangkok à destination de Loei. Le voyage dure environ 8 heures.
Tél. : 0 2936 2852-66

 EN VOITURE

Au départ de Bangkok, empruntez l'autoroute nº1 jusqu'à Saraburi, puis la route nº21 via Phetchabun et continuez le long de la route nº203 qui passe par l'Amphoe Lom Sak, l'Amphoe Dan Sai et l'Amphoe Phu Ruea et mène jusqu'à Loei. 

La distance totale est de 536 km et il faut compter 7 à 8 heures pour arriver à destination. Un autre choix s'offre à vous : prenez
l'autoroute nº2 à partir de Saraburi via Nakhon Ratchasima jusqu'à Khon Kaen, puis la route nº12 via Chum Phae.
Tournez ensuite à droite et prenez la route nº201 en direction de Loei via l'Amphoe Wang Saphung.
La distance totale est de 540 km.


SHOPPING

Loei est célèbre pour ses couvertures en duvet, ses noix de coco sucrées provenant de l'Amphoe Chiang Khan, ses oranges dorées, son tamarin sucré et ses champignons frais de l'Amphoe Na Haeo.

On trouve également de magnifiques fleurs qui viennent de l'Amphoe Phu Ruea.



source : http://www.tourismethaifr.com/






samedi 6 juin 2015

Démarrage des « Amazing Thailand Grand Sale » le 15 juin





Les très populaires soldes annuelles de Thaïlande (« Amazing Thailand Grand Sale » ou ATGS) se tiendront du 15 juin au 15 août. En 2015, pour la première fois, Udon Thani, capitale provinciale du Nord-Est, rejoint les grandes destinations touristiques traditionnellement liées à cet évènement (Bangkok, Chiang Mai, Pattaya, Hua Hin, Phuket et Hat Yai).





Durant deux mois, plus de 15 000 commerçants dans les grands magasins, centres commerciaux et zones de shopping de ces 7 villes, offriront des rabais allant de 5 % à 80 %.
VISA, partenaire exclusif de l’opération depuis 1999, permet à ses titulaires de carte de bénéficier de privilèges particuliers. 
Par exemple, 5 000 bahts d’achats (environ 142 euros) ou plus réglés avec VISA sont récompensés d’un cadeau spécial.

Par ailleurs, « Amazing Thailand Grand Sale » s’accompagne d’un tirage au sort accessible à tous, Thaïlandais et visiteurs étrangers, dont le premier prix baptisé « 365 days Travel to Thailand » est un superbe voyage en Thaïlande avec partie aérienne effectuée sur Thai Airways et hébergement assuré par le Groupe Centara.

Le site web www.thailandshoppingparadise.com est une véritable mine de renseignements pour optimiser les séances de shopping. Il propose des guides thématiques et des listes de magasins, et permet aussi de découvrir les designers et labels thaï en vogue, des conseils d'achat ou encore le processus de remboursement de la TVA. Une section spéciale est dédiée à la promotion des produits OTOP dont la vente soutient les artisans.


Cette année, l’Office National du Tourisme de Thaïlande a imaginé des itinéraires à thème pour aider les visiteurs à planifier leurs journées au mieux. Enfin les golfeurs pourront profiter de forfait et de green fee vraiment avantageux.







vendredi 15 mai 2015

'Un os dans le riz' : La parution !

'Un os dans le riz' : La parution !

http://www.jeffdepangkhan.com/



"Un os dans le riz"
de Jeff de Pangkhan vient de paraître !
Dans un 1er temps, il est proposé à la vente sur notre site
internet
puis, d'ici 2-3 semaines,
il sera disponible à votre point de vente habituel.





Festival Bun Luang et Phi Ta Khon 2015


 Festival Bun Luang et Phi Ta Khon 2015







Chaque année en I-San, la commune de Dansai dans la province de Loei organise le Phi Ta Khon, une cérémonie traditionnelle unique transmise de génération en génération. 



Phi Ta Khon fait partie du Festival Bun Luang qui est la fête locale la plus importante de la région. Durant celle-ci, les habitants de Dansai célèbre le quatrième mois lunaire (fête de Bun Phra Wet) et le sixième (fête de Bun Bang Fai, plus connue comme le festival des fusées). 



Bun Phra Wet est une cérémonie religieuse pendant laquelle on se rassemble pour écouter pas moins de treize sermons bouddhistes. Bun Bang Fai est organisée pour vénérer et satisfaire les esprits protecteurs et pour s’assurer que les pluies soient abondantes pour la saison agricole à venir.
Les parades de jeunes hommes déguisés représentant les Phi Ta Khon (les esprits) défilent autour de Dansai dans une ambiance sympathique. Cachés par des masques immenses et revêtus de costumes de tissus rayés et colorés, ils portent également des cloches en bois (mak-ka-lang) accrochées à leur cou ou autour de leur taille pour faire du bruit lorsqu’ils se déplacent et dansent. Certains d’entre eux ont aussi une arme symbolique représentant un pénis surdimensionné sculpté dans du bois tendre et orné d’une éclaboussure de peinture rouge sur la pointe. Les personnages portant ces phallus font plein de pitreries pour amuser la foule. 




Le masque de Phi Ta Khon se compose de trois éléments principaux. Le chapeau est constitué d'un « huad », récipient de bambou tressé, utilisé traditionnellement pour cuire le riz gluant à la vapeur. La face est façonnée à partir de feuilles de noix de coco avec de petites ouvertures aménagées pour les yeux. Le nez est en bois tendre. Parfois, deux cornes formées à partir d’écorce de coco séchée sont également ajoutées. Tous ces différents éléments sont reliés entre eux avant que le masque soit minutieusement peint. Puis du tissu est cousu et collé afin de couvrir la partie arrière.
Ces festivités extrêmement populaires qui mêlent célébrations païennes et bouddhiques sont hautes en couleurs. Cette année, elles se dérouleront début juillet.



source : http://www.tourismethaifr.com/