Bienvenue ^^ Sawadee khrap !

>

Je vous souhaite la bienvenue sur cet espace, prenez plaisir à regarder les articles, images, vidéos et si vous aimez ... et bien partagez :)

Khop Khun Khrap ^^


la page FB :

https://www.facebook.com/Issan.en.Thailande




jeudi 31 décembre 2015

A propos des Éléphants... ce que l'on cache aux touristes !





Faut-il ou pas... faire une  promenade à dos d’Éléphant ?





Pour satisfaire la demande touristique (mais ce n’est pas la seule raison), tous ces éléphants ont dû être dressés. Mais apprivoiser une telle force de la nature et un être aussi intelligent n’est pas chose facile… La solution trouvée par les locaux est la violence, ou pour être précis, la torture.
Mais comment font-ils ?
Les éléphants sont pris en main par des mahouts (des dresseurs) dès le plus jeune âge (2-3 ans). La demande d’éléphanteaux est forte et la capture en milieu sauvage bien qu’illégale est très répandue. On anesthésie les éléphanteaux dans la nature et on chasse/tue tout éléphant qui voudrait venir le secourir. On estime que 4 éléphants adultes sont tués en moyenne pour chaque bébé attrapé. Ces éléphanteaux une fois capturés doivent être domestiqués et donc subir un rituel connu sous le nom de « phajaan« .
Qu’est ce que le phajaan ?
C’est « broyer » l’éléphant. 
L’origine du phajaan vient de la croyance ancestrale que l’on peut séparer l’esprit d’un éléphant de son corps afin qu’il perde ses réflexes et son instinct naturel sauvage et être complètement sous le contrôle de l’homme. Cette pratique n’est rien d’autre que de la torture poussée jusqu’au point où l’éléphant accepterait n’importe quoi pour ne plus revivre ce moment traumatisant. On instaure dans leurs mémoires une peur irréversible de l’homme.

Source image et Texte : http://www.sethetlise.com/
Suite de l'article : http://www.sethetlise.com/


Les dresseurs utilisent pour cela un outil spécialisé...
qui ressemblent un peu à un piolet, appelé le "goad".




ATTENTION :   ÂMES SENSIBLES S'ABSTENIR

















mardi 15 décembre 2015

Musée National de Bangkok rénové !

Le Musée National de Bangkok vient d’être récemment rénové. Nouveau design, éclairage modernisé avec style, descriptions concises bilingues et scénographie élégante des collections dans un espace plus vaste mettant en évidence la beauté unique de chaque objet… Le vieux musée de 128 ans s’offre une nouvelle jeunesse. 


Chaque artefact, des statues de Bouddha aux pièces archéologiques, est présenté séparément sur une plate-forme surélevée.
Ce projet, qui est le pionnier de la politique « musée vivant » du ministère de la Culture, a impliqué en premier la restauration de la Salle du Trône Sivamokhaphiman, le bâtiment de façade, qui a longtemps servi de hall d’exposition de l'histoire thaïlandaise.




La Salle du Trône Sivamokhaphiman a été construite en 1782 par le vice-roi et frère cadet du Roi Rama I. En 1885, elle a été abandonnée avant d’être transformée en Musée Royal en 1887 sous le règne du Roi Rama V. Sous le règne du Roi Rama VII , elle abrite la Bibliothèque Vajirayan et le Musée National de Bangkok. En 1967, cette partie du musée est transformée en salle d'exposition consacrée à la préhistoire. En 1982, baptisée National Museum History of Thailand (Musée national d'Histoire de la Thaïlande), elle est séparée en plusieurs salles d’exposition illustrant les différentes périodes historiques du pays. 





source : http://www.tourismethaifr.com/News/Actualites.tpl